Proinfluent expert de LinkedIn marketing BtoB (anciennement Linkinfluent)

Manager de transition : tout ce que vous devez savoir ! (Regard d’experts + conseils)

Manager de transition

Sommaire

Sommaire

Vous souhaitez faire appel à un manager de transition ? Vous avez besoin d’un soutien ponctuel ? Quels sont les avantages de recourir à de la gestion intérimaire ? Comment devenir manager de transition ? Il y a beaucoup de questions autour de cette fonction méconnue ! C’est pourquoi la rédaction Proinfluent a demandé à MOMEN un regard d’experts et des conseils sur le management de transition.

De nombreux imprévus ayant un impact sur l’activité de l’entreprise peuvent survenir au cours d’une année. L’intérim dirigeant peut intervenir en remplacement d’un(e) directeur(ice) durant le temps de recrutement de son successeur, ou bien pour gérer une crise, ou encore un projet de transformation… Sa présence permet le bon fonctionnement de l’entreprise à un instant clé, et apporte un regard extérieur et un objectif qui booste la croissance. Le tout, dans un budget maîtrisé avec un excellent retour sur investissement.

Manager de transition : les raisons du succès !

Les différents types d’interventions du manager de transition

La transformation est une stratégie de changement que l’entreprise adopte en vue des objectifs qu’elle veut atteindre dans le futur.

Plusieurs raisons peuvent pousser une entreprise à se transformer : une hausse de la concurrence dans son secteur d’activité, les évolutions technologiques, la globalisation, un changement de mentalités, l’amélioration continue…

Ainsi plusieurs types de missions de transformation existent. S’ajoutent à cela les missions de relais managérial pour compenser une absence. MOMEN, cabinet spécialisé en Management de Transition, vous détaille tous ces cas d’usage du Management de Transition, exemples à l’appui.

Le projet stratégique

L’intérim cadre dirigeant permet la transformation de l’entreprise à travers la réalisation des projets stratégiques. Cela passe par la création de nouveaux produits et/ou services, l’ouverture ou ma fermeture d’un site, la digitalisation de l’entreprise, la création d’un Lab Innovation, la refonte du système d’information, un changement de mode managérial…

Dans le but de mener à bien le plan de transformation, le manager de transition mettra en place une méthodologie adaptée à travers :

  • La définition précise du besoin ;
  • La mise en place d’une bonne organisation ;
  • L’estimation du plan de transformation et la planification en sous-projets, voire sous-tâches ;
  • Le pilotage du projet et la gestion des risques ;
  • La conduite du changement tout au long du projet ;
  • Le développement de la transversalité.

Prenons l’exemple d’un client de l’industrie textile. La mission consiste à prendre en charge la gestion de l’entrepôt logistique, dans un contexte de fermeture, et principalement :

  • Maintien des délais de livraison jusqu’à la date du transfert ;
  • Management de l’équipe en place, dans un contexte de démotivation générale ;
  • Recrutement de ressources temporaires pour assurer la continuité de l’activité le temps de la fermeture ;
  • Encadrement de l’équipe logistique et gestion des priorités sur l’ensemble des activités.

La transformation organisationnelle

Dans ce cadre, le manager de transition intervient sur des situations de transformations organisationnelles ou culturelles : évolution du contexte social (PSE, PVD, réorganisation), fusion/acquisition, nouveau projet d’entreprise, changement de stratégie de gouvernance, restructuration, accroissement d’effectifs…

Manager de transition

L’intérim dirigeant propose son intervention immédiate pour :

  • Réorganiser la structure des équipes ;
  • Faire évoluer les modes de fonctionnements ;
  • Améliorer les pratiques de l’organisation.

Il se positionne en expert des contextes de transformation de l’organisation RH en entreprise.

En plus des qualifications techniques et fonctionnelles indispensables, l’intérim dirigeant doit parfaitement connaitre :

  • Analyse de la culture d’entreprise ;
  • Gestion des peurs qui naissent de la part des collaborateurs lors des grands changements ;
  • Élaboration d’un programme orienté sur la co-construction d’un cadre clair ;
  • Établissement de dialogue, transparence.

Prenons l’exemple d’un intérim dirigeant Manager Customer Service, dans un contexte de Supply Chain tendue et de forte pression. Le Customer service gère l’ensemble des demandes des clients européens et coordonne la logistique des usines en France et en Roumanie. La mission consistait à :

1.  Manager le département en remplaçant au pied levé l’ancien responsable : 

  • Piloter l’activité depuis la réception des besoins, la commande jusqu’à la livraison des produits aux clients ;
  • Gérer les litiges clients en direct : réunions de crises, plan d’actions…
  • Conduire les projets d’amélioration continue de process métiers ;
  • Mener les chantiers IT sur SAP liés à l’activité.

2.  Définir et mettre en œuvre conjointement avec la Direction la réorganisation du service

  • Réintégration de la fonction Customer Service logistique au sein des usines de production ;
  • Affectation des compétences sur les différents sites en fonction des enjeux de l’entreprise et des souhaits de chacun ;
  • Recrutement de nouveaux collaborateurs ;
  • Formation et accompagnement des sites ;
  • Revue et suivi des KPI de production et d’expédition.

Le temps partagé

Le temps partagé est une solution parfaite pour les entreprises qui ont besoin d’une compétence qu’elles ne possèdent pas, mais sans que cela justifie un recrutement à temps plein. Ainsi, le management de transition répond à ce besoin grâce au recours au temps partagé.

Toute Startup, PME, Scaleup en croissance éprouve des besoins grandissants en Finance et en RH entre autres. Cependant, peu d’entre elles ont le budget nécessaire pour prendre un DAF ou un DRH expérimenté en CDI. Et quand elles ont le budget requis, le problème d’attractivité se pose, car elles n’ont pas toujours la matière nécessaire pour alimenter le profil en sujets en temps plein.

Résultat ?

Beaucoup d’hésitations, de doutes, de tâtonnements, de questionnements. On se retrouve parfois à acheter à prix fort des services en sous-traitances pas toujours au niveau attendu et adéquat.

Un DRH à temps partagé permet de mieux contrôler son activité RH. Il peut définir et suivre les règles et la manière de gérer le personnel dans le but de :

  • Être en conformité avec les obligations légales ;
  • Savoir mettre en place le dialogue social ;
  • Définir une vraie politique de formation et de gestion de carrière ;
  • Définir la stratégie de recrutement ;
  • Vérifier la paie confiée à un prestataire externe.

Ainsi, dans le cadre de jeunes entreprises en forte croissance, le DRH partagé représente une solution excellente pour mettre en place une organisation RH, aider à définir les process, outils et méthodes, puis former les équipes sur place. Elles pourront piloter ensuite par elles-mêmes.

Un DAF à temps partagé offre également de nombreux avantages pour l’entreprise :  

  • Compétence pointue sur le sujet ;
  • Implication totale de la personne car sentiment d’appartenance à l’entreprise ;
  • Profil senior capable de prodiguer des conseils annexes sur d’autres sujets ;
  • Accompagnement au long cours, solution pérenne ;
  • Budget maîtrisé.

Exemple réussi de manager de transition à temps partagé

Prenons l’exemple d’une DRH à temps partiel dans une entreprise d’aide à domicile, présente 3 jours par semaine. Ses missions consistent, entre autres, à définir et mettre en œuvre la stratégie et la politique RH de l’entreprise. Elle gère les ressources humaines de l’entreprise (projets transverses, contentieux, rémunération, les budgets de formation…), et le management de l’équipe RH dans un bon état d’esprit. Elle assure le suivi des outils relatifs au pilotage des données sociales et supervise le processus d’intégration en entreprise, et les procédures disciplinaires.

La transition digitale

Dans le cadre d’une transition digitale, le Manager de Transition peut intervenir dans les situations de transformations, entre autres, de :

  • Lancement d’un programme d’innovation numérique ;
  • Mise en place d’un réseau social, de solutions collaboratives ;
  • Création d’une solution de renforcement des infrastructures systèmes / réseaux ;
  • Création d’une stratégie data et d’une campagne marketing numérique ;
  • Mise en place d’un système de sécurité ;
  • Externalisation d’une activité IT ;
  • Élaboration et mise en œuvre de schémas directeurs IT ;
  • Refonte de site web et création d’applications ;
  • Mise en place du télétravail.

De ce fait, le Manager de transition prend en charge l’entièreté du projet ou du programme de transformation digitale, jusqu’à son terme. Il est un expert des contextes de transformations numériques en entreprise.

Quel profil pour accompagner la transformation digitale ?

En plus des qualifications techniques et fonctionnelles en digitalisation, le Manager de Transition a un profil qui maitrise parfaitement la transformation :

  • Gestion de l’humain dans un contexte de changement et de modernisation (process d’interaction) ;
  • Préparation des infrastructures techniques ;
  • Amélioration de processus digitaux ;
  • Changement de l’expérience utilisateur ;
  • Process de formation des utilisateurs.

Exemple réussi de transformation digitale

Prenons l’exemple d’un Directeur de la transformation digitale dans une entreprise. Ses missions, entre autres, l’audit numérique de l’entreprise à travers l’analyse des projets en cours et l’étude de la concurrence. Il soumet les stratégies digitales relatives aux besoins de l’entreprise et s’assure de la mise en œuvre, tout en respectant le budget alloué. Il stimule l’innovation, et s’assure de l’installation et la formation de l’équipe aux nouveaux dispositifs numériques.

La transformation RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

Le Manager de transition intervient lors des situations de transformations RSE et prend en charge la transformation de bout en bout.

Qu’est-ce que l’accompagnement à la RSE ?

Dans le cadre d’une démarche RSE, l’intérim manager, expert des contextes de transformations RSE en entreprise, intervient en entreprise à travers :

  • État des lieux : diagnostic de l’engagement en l’état de l’entreprise, identification des parties prenantes, analyse des souhaits/propositions en termes de démarche RSE ;
  • Définition des objectifs ;
  • Elaboration d’une stratégie RSE ;
  • Calcul du ROI pour l’entreprise ;
  • Elaboration d’un plan d’action RSE ;
  • Définition des enjeux pour l’entreprise ;
  • Mise en place et suivi du plan d’action jusqu’ à la communication externe.

Le Directeur RSE est qualifié sur les enjeux de sensibilisation de parties prenantes, de formation d’acteurs internes à l’entreprise, de communication interne et externe, mise en place de plan d‘action et suivi des KPI associés. Et outre les compétences techniques et fonctionnelles en RSE, il sait s’adapter aux entreprises qui nécessitent une mise en place ou une amélioration de politique RSE. Il sait structurer la démarche, animer, déployer, mobiliser et motiver les ressources nécessaires.

Évidemment, tout ceci dans le respect d’une méthodologie précise, répondant à la norme Iso 26 000, et suivant donc tout ou en partie (en fonction de la pertinence) les 7 axes : 

  • Gouvernance ;
  • Respect du droit des personnes ;
  • Relations et conditions de travail responsables ;
  • Environnement ;
  • Éthique des affaires ;
  • Respect des intérêts clients ;
  • Respect du développement local et choix de l’intérêt général.

Exemple réussi d’accompagnement à la RSE

Prenons l’exemple d’un Directeur RSE dans une entreprise. Ses missions consisteront, entre autres, à définir les indicateurs de performance RSE, puis collecter les données de l’entreprise et assurer le suivi. Il s’informe régulièrement sur l’évolution des normes et des réglementations en vigueur, et définit la stratégie RSE de l’entreprise, tout en assurant le suivi. Il facilite l’implémentation de la stratégie RSE dans tous les pôles de l’entreprise, sensibilisant les employés à s’approprier les engagements tenus.

La Fusion-Acquisition – M&A 

Dès les prémices de la pratique, le management de transition fut utilisé dans les contextes de Fusion Acquisition – M&A, intégration post acquisition en entreprise. Il accompagne les entreprises dans les processus de :

  • Fusion acquisition ;
  • Intégration post acquisition ;
  • Cession d’entreprise ;
  • Levée de fonds.

Le Manager de Transition prend en charge le management du processus d’acquisition, sur toutes les phases :

Phase d’instruction :

  • Expression du besoin & Intention Stratégique ;
  • Recherche de partenaires pour chacune des phases du projet ;
  • Screening et approche des cibles.

Phase de pré deal – validation stratégique :

  • Visite des cibles et présentation du projet ;
  • Ajustement du projet et négociation des conditions ;
  • Non Biding Offer NBO ou Lettre d’Intention LOI.

Phase de Deal exécution – due diligence :

  • Réalisation des Audits & Analyse des risques ;
  • Ajustement de l’offre suite aux Audits ;
  • Négociation des nouvelles conditions, Binding Offer (ou Accord Engageant).

Phase de Deal execution – Negotiation SPA & Shareholder agreement :

  • Rédaction et négociation du SPA & Annexes ;
  • Rédaction et négociation du Pacte d’actionnaires, Signing & Closing.

Phase d’Intégration :

  • Préparation de l’intégration ;
  • PMI 100 jours ;
  • Phase de déploiement.

Outre les qualifications techniques et fonctionnelles indispensables, l’intérim dirigeant a un profil qui maitrise parfaitement :

  • Gestion de cultures d’entreprises, de l’humain au sein d’un groupe ;
  • Gestion des craintes qui surviennent de la part des employés lors de processus de fusion, acquisition, cession d’entreprises ;
  • Élaboration d’un programme clair ;
  • Établissement de dialogue, transparence.

Le Manager de Transition peut également intervenir dans un processus de cession d’entreprise, à travers :

  1. Définition du projet de cession.
  2. Préparation de l’entreprise à la vente.
  3. Organisation de la compétition.
  4. Phase de Négociation.
  5. Conclure la vente.
  6. Accompagnement phase Post-Closing et éventuel Earn-Out.

Prenons l’exemple d’un Directeur Fusion-Acquisition/Directeur M&A en entreprise. Ses missions consistent, entre autres, à assurer l’évaluation des fusions-acquisitions et mettre en place les business plans avec les équipes opérationnelles, tout en prenant part aux négociations de transactions. Il assure la veille des données financières de l’entreprise, en accord avec les normes françaises et internationales en vigueur. En fonction des opportunités, il s’occupe du processus de due diligence et du suivi du processus d’intégration du client.

Pour en savoir plus, consultez ce Livre Blanc sur le M&A

Mission de Management Relais

Plusieurs cas de figures peuvent conduire à une situation d’urgence managériale en entreprise : l’absence d’un dirigeant pour maladie, un congé de maternité mal anticipé, une démission ou un licenciement soudain, ou autres situations imprévues.

Afin de ne pas subir de baisse de productivité, de chiffre d’affaires et de rentabilité due à l’absence d’un manager, l’entreprise fait appel à un intérim manager qui va prendre les commandes d’un département, d’une filiale ou d’une équipe et occuper le plein rôle d’un directeur dans l’entreprise.

L’intérim cadre dirigeant en situation de relais managérial : 

  • Conduit les affaires courantes du quotidien ;
  • Poursuit les chantiers et projets en cours ;
  • Établit l’état des lieux, repère les dysfonctionnements, effectue un plan d’action avec un regard neuf et fournit des améliorations de process .

Grâce à l’expérience du management de transition, la DRH peut avoir une gestion des ressources humaines plus souple. Elle a le temps d’attendre de manière sereine le retour du dirigeant en arrêt ou de recruter le successeur dans de meilleures conditions.

Le management de transition est donc une solution efficace et adaptée dans ce type de situation. On parle de mission en Management Relais.

Prenons l’exemple d’une Directrice Marketing dans le secteur des services et du domaine du recrutement. La mission consistait en la prise en charge du rôle complet de Directrice Marketing, à la suite du départ de la CMO en place, dans un contexte sensible de réorganisation. Les objectifs et tâches effectuées afin de mener à bien la mission étaient :

1.  Mise en place d’une équipe Marketing : 

  • Structuration, recrutement et management de l’équipe marketing ;
  • Reprise, stabilisation et mobilisation de l’équipe en place ;
  • Passation avec le nouveau Directeur marketing recruté, accompagnement des équipes ;
  • Intervention dans un contexte COVID / Distanciel : intégration à distance des nouvelles recrues.

2.  Pilotage du Marketing stratégique et opérationnel : 

  • Suivi des chantiers de communication interne et externe ;
  • Développement de la marque ;
  • Optimisation de la stratégie marketing (en B-to-B et en B-to-C) en Belgique et en Allemagne ;
  • Gestion du process de génération de leads ;
  • Développement de l’audience des cibles en partenariat avec les clients ;
  • Création de vidéos originales et d’articles intégrés aux produits.

La Gestion de crise

L’intérim dirigeant permet de gérer plusieurs types de crises en entreprises : PSE, dépôt de bilan, vol, scandale, grève, crise informatique, production défectueuse, restructuration d’entreprise.

Dans ce cadre, le manager répond spécifiquement aux enjeux du management de crise. Il est expert en communication de crise. Il permet à l’entreprise de maintenir la cohésion interne, l’image de l’entreprise, et mobilise les moyens (humains, matériels) nécessaires au redressement de la situation.

Au-delà des qualifications techniques et fonctionnelles indispensables, l’intérim dirigeant a un profil :

  • Résistant au stress et à la forte pression ;
  • Capable de communiquer et d’organiser la communication de crise ;
  • Surdimensionné par rapport à la fonction : il est immédiatement opérationnel ;
  • Leader, rassurant pour les équipes : il sait remobiliser les équipes ;
  • Focalisé résultat, il mène l’entreprise à son objectif.

Prenons l’exemple de mission d’un Directeur Administratif et Financier dans un établissement du domaine de la santé. La mission consistait en la reprise complète de la direction financière désorganisée dans une ETI de 650 personnes, dans un contexte social mouvementé, et pour une durée de 10 mois.

Afin de mener à bien cette mission, 2 principaux objectifs ont été établis :

1.  Pilotage du service administratif et financier : 

  • Audit de l’organisation, dans un contexte social très sensible ;
  • Amélioration du modèle économique ;
  • Revue de l’activité achat ;
  • Management de l’équipe administrative et financière ;
  • Mise à plat des comptes, gestion du P&L.

2.  Recommandation et Pilotage de projets : 

  • Création d’une nouvelle direction financière organisée et centrale ;
  • Préparation du projet de passage sur un nouvel ERP comptable ;
  • Mise en place de l’organisation « mère » de la société sur 2 autres établissements ;
  • Réorganisation et restructuration du service, tenant compte des équipes paies et comptables en friction.

L’avantage du management de transition en situation de relais managérial 

L’absence d’un directeur ou d’une directrice peut engendrer de nombreuses pertes pour l’entreprise : une démotivation des équipes, une potentielle baisse de turnover, une baisse de productivité de la part des équipes, un coût élevé de recrutement et de formation des collaborateurs… facteurs qui génèrent d’énormes coûts cachés à l’entreprise.

Manager de transition

Comment faire face à cette situation ?

Le réflexe habituel est très souvent de vouloir « résoudre le problème en interne », en détachant un directeur ou une directrice d’un autre service de l’entreprise, afin qu’il/elle prenne la place d’un intérim cadre dirigeant.

Cependant, cela n’est pas la meilleure solution au problème ! En effet, détacher un autre directeur ne résout que partiellement le problème, en déshabillant Pierre pour habiller Paul.

La meilleure solution pour résoudre de manière efficace le problème demeure le recours au management de transition pour une mission Relais. Un Manager de transition permet d’assurer, et très souvent d’améliorer la continuité de l’activité par son regard expert et extérieur. Il manage et motive les équipes. Dans 9 cas sur 10, il produit davantage de chiffre d’affaires et de résultat. Et il passe le relais au futur manager dans de meilleures conditions.

Pourquoi le manager de transition reste la meilleure option ?

Il est important de noter que l’absence soudaine d’un manager (décès, burnout, arrêt maladie, licenciement ou démission du manager apprécié par toute l’équipe…) peut donner lieu à des situations stressantes pour les équipes. L’expérience de l’intérim manager dans ces cas se révèle être un véritable bénéfice pour la réussite de la mission pour trois raisons :

  • Maîtrise de la communication associée à ces situations, gestion des relations humaines ;
  • Aucune ambition personnelle sur le poste, une transition assurée en douceur ;
  • Adaptabilité très rapide sans avoir eu de recouvrement.

Toutefois, nous rappelons que le manager de transition sera impérativement sélectionné en accord avec la culture d’entreprise du client, dans le but de faciliter l’intégration.

L’avantage du Management de Transition en situation de Transformation

Le recours au Management de Transition en situation de transformation d’entreprise présente de nombreux atouts !

La flexibilité du Manager de Transition est le premier point pour l’entreprise. Le management de transition est une solution adaptable et qui peut être arrêtée à tout moment, sans justification.

Un agent extérieur est un vecteur de prise de décision. Il apporte des KPI, des résultats, et un regard extérieur et objectif, qui permet d’avoir du recul.

Aussi, un directeur externe met en relief les situations anormales de l’entreprise, sans crainte d’un jugement de la hiérarchie. Son avis est impartial, car externe à l’entreprise. Puis, il les résout sous le contrôle de son client, et met en place des pistes d’optimisation. À savoir que les situations anormales sont souvent involontairement occultées par la direction, car la routine et les urgences quotidiennes prennent le dessus.

Manager de transition

Un profil de direction, Manager de Transition, détient une grande expérience et un parcours riche. Il a effectué des missions équivalentes dans des milieux concurrents. Son retour sur expérience est donc précieux, un véritable atout !

Le seul objectif de l’intérim dirigeant est le succès de sa mission et la croissance de l’entreprise !

Le ROI du manager de transition 

Très souvent il ressort que les missions de Management de Transition sont perçues comme très onéreuses. Cependant son coût reste relatif et justifié. Le taux journalier moyen d’un Manager de Transition est généralement compris entre 1 000 et 2 500 euros.

Notons tout d’abord que les entreprises font appel à un manager de transition pour une mission précise, avec un temps d’intervention bien défini. Ainsi, les entreprises peuvent avoir la maîtrise de leur budget car elles savent exactement combien elles dépensent, sans aucun coût caché. Il est souvent beaucoup plus complexe de calculer ce que coûte réellement un salarié, on s’aperçoit parfois que l’écart est faible.

De plus, le retour sur investissement d’un manager de transition va très souvent se calculer à travers certains gains facilement quantifiables : le chiffre d’affaires et la marge supplémentaire qui seront générés. Également par la baisse des coûts d’achat, ou encore le plan d’économies global que le Directeur Administratif et Financier de transition aura défini et mis en place.

En outre, certains profits du management de transition sont moins évidents à identifier mais tout aussi convaincants : la baisse du turnover, l’amélioration de l’expérience collaborateur, la hausse du rendement des équipes managées, le gain de temps grâce à une mise en œuvre rapide des solutions.

Le calcul du retour sur investissement peut se faire de diverses manières. Dans la plupart, il s’élève entre 200 % et 1000 %.

Manager de transition

Pour autant, cela fonctionne si et seulement si l’entreprise et les équipes accompagnent la démarche : définition d’objectifs clairs et partagés, mise en place des KPIs nécessaires au pilotage de la missionfacilitation de l’intégration du manager dans les équipes (ce qui demeure indispensable malgré l’adaptabilité du manager)

Dans ce cas, le recours au management de transition s’avère donc très rentable pour l’entreprise !

Exemple de mission de transition réussie

Prenons à présent un exemple de mission réussie d’un Directeur d’entrepôt logistique dans une industrie textile. La mission consistait en la prise en charge de la Direction opérationnelle de l’entrepôt de l’entreprise, à la suite du départ précipité du Directeur actuel, à travers des objectifs et tâches spécifiques :

Manager de transition

1. Management des équipes logistiques 

  • Manager l’équipe : participer au recrutement, formation, accompagnement, conduite du changement de liste ;
  • Recruter des ressources temporaires pour assurer la continuité de l’activité le temps de la fermeture ;
  • Gérer une équipe potentiellement démotivée ;
  • Encadrer et gérer les priorités sur l’ensemble des activités.

2.  Amélioration de l’organisation de l’activité de l’entrepôt  

  • Organiser l’activité de l’entrepôt (réception, entreposage, préparation de commandes et expédition) conformément aux règles d’hygiène et sécurité et aux procédures internes ;
  • Planifier l’ensemble des ressources : Personnels et Matériels ;
  • Organiser et participer aux inventaires physiques et fiabiliser les stocks ;
  • Superviser les opérations et respecter les dates de départ ;
  • Mettre à jour et suivre les indicateurs de son périmètre ;
  • Maintenir les délais les délais de livraisons jusqu’à la date du transfert ;
  • Optimiser l’espace au sein de l’entrepôt ;
  • Être force de proposition pour l’amélioration continue (procédures, méthodologie) ;
  • Gérer à l’aide du WMS Reflex la gestion des activités logistiques au sein de l’entrepôt en coordination avec l’adjoint au Directeur logistique notamment pour le paramétrage ;
  • Veiller au respect des règles sociales, sécurité, conditions de travail, qualité et environnement sur le site ;
  • Assurer un lien permanent avec les autres services de l’entreprise.

Manager de transition, pour résumer en 6 questions

Quand intervient un manager de transition ?

Par défaut, on considère que les managers de transition n’interviennent que dans le cas d’une situation de crise. Néanmoins il existe plusieurs autres scénarios qui peuvent nécessiter cette présence et cette expertise. Un manager de transition se charge de :

  • La réalisation d’un projet stratégique ;
  • La transformation organisationnelle ;
  • Le temps partagé ;
  • La transition digitale ;
  • La transformation RSE ;
  • La fusion-acquisition ;
  • La gestion de crise.

Pourquoi un manager de transition ?

Lors d’un changement brusque au sein d’une société, faire les mauvais choix et mettre ainsi plusieurs aspects de l’entreprise en danger est facile. Un manager de transition est indispensable pour assurer objectivement la continuité des résultats sans diminuer l’effectif utile de la société et en optimisant par la même occasion les résultats.

Quel est le rôle d’un manager de transition ?

Le manager de transition se charge de remplir une fonction à un instant clé de votre entreprise. Il permet l’instauration de solutions temporaires mais efficaces, ainsi que de la fédération de l’équipe au moment crucial. Aussi, il maintient le moral des employés pour garantir une efficacité optimale, facilite la gestion des offres, les négociations, améliore les résultats, assure un relais dans les conditions les plus favorables au retour du dirigeant ou à l’arrivée du nouveau, entre autres.

Quelles qualités pour un manager de transition ?

Il est primordial que cette personne soit de l’extérieur de la société concernée par la situation, afin d’assurer l’objectivité et l’efficacité des solutions avancées en évitant de diminuer l’effectif des troupes. Le manager de transition doit également être une personne douée dans les relations humaines car devra gérer plusieurs personnes, voire plusieurs départements à la fois. Être en phase avec la direction générale et les cadres est un must. Savoir se faire entendre, proposer des idées applicables dans l’immédiat est idéal. Mais surtout, il faudra être capable de sustenter, si ce n’est améliorer les résultats et le retour sur investissement le temps de la crise.

Comment fonctionne le management de transition ?

En vue d’un projet de taille au sein d’une société, d’un bouleversement ou encore une absence d’un dirigeant, cette dernière charge un manager de transition d’intervenir pour gérer les tâches les plus sensibles tout en garantissant les résultats dans un délai fixé, en maintenant une atmosphère propice à la productivité au sein de l’équipe. Le tout sans qu’il y ait besoin d’embaucher définitivement cet expert intervenant. Les sociétés font appel à ces experts lors de situations de crise, ou encore simplement dans le but d’améliorer les produits et services déjà existants grâce à un regard critique et objectif. La mise à disposition d’un expert menu du savoir faire nécessaire pour maintenir le bon fonctionnement d’une société, et ce de manière temporaire, définit ce que l’on entend par intérim management.

Pourquoi devenir manager de transition ?

Le poste de Manager de Transition connait une croissance exponentielle chaque année car les avantages sont nombreux :

  • Missions à très forte valeur ajoutée : généralement rattachées au COMEX des entreprises, elles sont stratégiques, complexes et sensibles ;
  • Fonction qui apporte un réel enrichissement intellectuel : via différentes entreprises, environnements, clients ou problématiques ;
  • Revenus importants ;
  • Notoriété personnelle ;
  • Reconnaissance des clients forte ;
  • Liberté et flexibilité du statut ;
  • Adrénaline portée par les projets.

Cet article a été publié en premier sur https://www.proinfluent.com/

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Vous aimez cet article ? Aidez-moi en le partageant !

Yannick Bouissière Expert LinkedIn

Qui est Yannick BOUISSIERE ?

Considéré comme l’expert LinkedIn™ n°1 en francophonie, j’ai aidé plus de 10 000 personnes à améliorer leur visibilité sur LinkedIn™ et à générer de réelles opportunités professionnelles.

J'accompagne et forme :
1. les professionnels à attirer et trouver des clients B2B sur les 5 prochaines années sans débourser un centime en publicité,
2. les professionnels à métamorphoser leur profil LinkedIn™ pour qu'il convertisse les visiteurs en prospects,
3. les professionnels à trouver l'emploi de leur rêve.

Enfin, nous vous aidons à vous libérer de 97% du temps de prospection commerciale BtoB grâce à la prospection commerciale externalisée. Et ce, avec une Triple Garantie 100% Résultats.

Voici nos formations LinkedIn™ et nos services de prospection & marketing BtoB.

Si vous découvrez ce site pour la première fois, suivez notre formation LinkedIn gratuite.

Bonne lecture !

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :