Dwell time, définition et comment l’optimiser sur LinkedIn™ ?

dwell time

Sommaire

Sommaire

Le dwell time, vous en entendez parler régulièrement, mais vous ne comprenez pas de quoi il s’agit ? Comment il fonctionne et impacte vos publications LinkedIn™ ? Découvrez tout de suite sa définition et comment en tirer profit sur LinkedIn™ notamment en :

  • Rédigeant des posts attractifs ;
  • Privilégiant certains types de posts.

Le dwell time, définition

En français, le terme dwell time signifie « temps de séjour ». C’est un algorithme qui calcule le temps qu’un utilisateur passe sur votre page web. Cependant, c’est bien plus précis que cela. En effet, il s’agit de la durée comprise entre le moment où il clique sur votre site web et celui où il retourne aux résultats de recherche (SERP – Search Engine Result Page).

Il s’agit d’une métrique importante qui influence votre positionnement sur Google™. Un indicateur de performance qui détermine la qualité de l’expérience utilisateur sur votre site web et donc, la qualité de vos contenus. En effet, si les internautes cliquent sur votre lien, mais ne s’attardent pas sur votre page, et reviennent rapidement aux résultats des moteurs de recherche, c’est qu’ils n’ont pas trouvé les informations souhaitées ! Cela envoie un signal à Google™ que votre contenu n’est pas conforme aux attentes pour cette requête (ce que tout créateur de contenu cherche à éviter).

dwell time

Par ailleurs le dwell time est différent du taux de rebond qui lui, correspond au nombre de visiteurs qui visitent une seule page de votre site web, divisé par le nombre total de visiteurs (taux de rebond = visiteurs qui visitent une seule page web / nombre total des visiteurs du site web).

Attention également à na pas confondre le dwell time avec le nombre de vues et le taux de clic de vos pages et sites web. Il s’agit bien du temps passé sur la page en question qui influence le dwell time.

Le dwell time sur LinkedIn™

Comment fonctionne le dwell time sur LinkedIn™ ?

Le dwell time est également un élément de l’algorithme important sur le réseau social LinkedIn™. Il a été adopté par les ingénieurs LinkedIn™ dans le but de proposer des publications pertinentes aux utilisateurs. Afin de satisfaire l’expérience utilisateur, LinkedIn™ propose les suggestions de posts en fonction de plusieurs critères comme le profil de la personne, son lien avec l’auteur, l’heure de connexion, etc.

La vraie question est de savoir quels sont les posts les plus appréciés par la communauté, sachant que :

  • Sur les réseaux sociaux, les likes et les commentaires peuvent être falsifiés notamment à cause des pods LinkedIn™.
  • Et que le taux de clic est également à prendre avec des pincettes puisque les personnes peuvent cliquer par erreur ou rester quelques secondes et retourner sur la page précédente.

Ainsi, le dwell time prend en compte le temps réel que passe un visiteur sur une publication. Une valeur sûre pour déterminer si le contenu plaît ou non.

Pourquoi LinkedIn™ utilise le dwell time ?

La première raison de la présence de cet indicateur de performances sur LinkedIn™, reste d’améliorer la pertinence du fil d’actualités et de proposer aux utilisateurs des contenus de qualité. C’est donc la satisfaction client qui est visée.

Le dwell time, c’est le contre-pied des pods LinkedIn™. Cet indicateur participe à mettre fin à l’engagement falsifié que provoquent les pods. Si les membres d’un groupe peuvent aimer, commenter et partager un article LinkedIn™, cela ne signifie pas forcément que le post mérite un tel succès. Ainsi, ils créent un engagement artificiel immense autour d’une publication, au détriment des autres articles et posts de qualité. Le dwell time permet justement de venir à bout de ces méthodes afin que chaque utilisateur bénéficie d’un fil d’actualités pertinent et qualitatif.

dwell time

Toutefois, il y a une autre raison qui motive LinkedIn™ à utiliser le dwell time. Il faut savoir que sur le réseau social, il y a un contenu publicitaire toutes les 5 publications. Plus les utilisateurs scrollent, plus LinkedIn™ maximise ses revenus ! En proposant du contenu de qualité à l’internaute, le réseau encourage ce dernier à rester plus longtemps sur la plateforme.

Comment tirer profit du dwell time sur LinkedIn™ ?

Rédiger des posts attractifs

Pour faire court : plus un post est visionné longtemps, plus on considère qu’il est apprécié par l’utilisateur. Alors, la publication en question est boostée et proposée à d’autres personnes.

Mais, comment optimiser son contenu afin de profiter du dwell time pour obtenir plus de visibilité sur le réseau social le plus puissant au monde ?

La réponse est simple : il s’agit simplement de rédiger un post attractif, intéressant, de qualité et long (pour que les gens restent longtemps dessus) ! Oui, il n’y a pas de secret pour tirer profit du dwell time.

Il y a des astuces pour rendre une publication attractive sur LinkedIn™. Par exemple, placer un ou plusieurs visuels de qualité, trouver un titre intriguant et rédiger un texte fluide et agréable permet d’augmenter les chances que votre post soit lu !

Retrouvez nos 7 secrets d’expert pour rédiger un post efficace sur LinkedIn™ !

Toutefois, il y a des types de posts à privilégier sur LinkedIn™. Découvrez-les dans la suite de cet article !

Les types de posts LinkedIn™ à privilégier

D’une façon générale, tous les types de posts peuvent bénéficier du soutien du dwell time à condition qu’ils soient pertinents.

Certains sont naturellement plus attractifs et permettent de happer plus facilement votre cible. Par exemple, il y a :

  • Les carrousels. Leur force c’est d’être interactifs ! L’internaute doit cliquer sur la flèche pour lire la suite du post.
  • La vidéo. Elle a l’avantage de commencer dès qu’elle apparaît sur le feed LinkedIn™. Les utilisateurs ont donc tendance à la visualiser sans raison particulière.
  • Les sondages LinkedIn™. Basé sur des données concrètes et surprenantes, le sondage favorise l’interaction et l’engagement de votre audience.
dwell time

Dwell time pour conclure

Le dwell time est un algorithme basé sur le temps. Il prend en compte la durée de lecture d’une page ou d’un post. Il considère que plus elle est élevée, plus c’est un résultat pertinent. Cela lui permet de savoir quels sont les résultats de recherche et les publications à mettre en avant. Voici les points à retenir :
  • Sur LinkedIn™, le dwell time permet de proposer aux membres un contenu de meilleure qualité, en adéquation avec leurs profils.
  • Il permet également de lutter contre le succès des pods LinkedIn™ qui falsifient le succès d’une publication, rendant son engagement artificiel.
  • Rédiger des posts attractifs est le seul moyen de profiter du dwell time sur LinkedIn™.
  • Certains types de posts sont plus efficaces. C’est le cas de la vidéo, du sondage et du carrousel.

Dwell time pour résumer en 4 questions

C'est quoi le dwell time ?

Le dwell time signifie « temps de séjour » en français. C’est un algorithme présent sur les moteurs de recherche comme Google™, mais aussi sur les réseaux sociaux comme LinkedIn™. Il consiste à calculer la durée de lecture d’un post ou d’une page web avant le retour aux résultats de recherche (SERP).

Le dwell time repose sur le principe que si le visiteur passe du temps sur votre page ou votre post, cela signifie qu’il trouve l’information qu’il cherche et donc, que le contenu est qualitatif. Ainsi, il booste sa visibilité.

Comment profiter du dwell time sur LinkedIn™ ?

La seule façon de tirer profit du dwell time sur LinkedIn™, c’est de proposer du contenu qualitatif. Certains types de posts bénéficient naturellement d’une lecture plus attractive ou plus longue. C’est le cas des :

  • Articles LinkedIn™ qui approfondissent un sujet ;
  • Vidéos, qui démarrent automatiquement sur le fil d’actualités ;
  • Carrousels, car ils sont interactifs.

Quels sont les indicateurs de performance ?

Aussi appelés KPI, les indicateurs de performance sont des repères permettant d’évaluer l’efficacité d’une stratégie. Il en existe plusieurs, en voici quelques-uns :

  • Pourcentage de visiteurs sur votre site web ;
  • Nombre de pages vues ;
  • Taux de clic ;
  • Taux de conversion ;
  • Temps passé sur vos pages web (dwell time).

Comment fonctionne le dwell time sur Google™ ?

Le dwell time calcule le temps que passe un utilisateur sur un résultat de recherche. Ainsi, plus celui-ci est élevé, plus la page est dite qualitative. Google™ considère ce critère et le prend en compte pour positionner les résultats. Ainsi, le dwell time peut être considéré comme un critère SEO.

Cet article a été publié en premier sur https://www.proinfluent.com/

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Vous aimez cet article ? Aidez-moi en le partageant !

Yannick Bouissière Expert LinkedIn

Qui est Yannick BOUISSIERE ?

Considéré comme l’expert LinkedIn™ n°1 en francophonie, j’ai aidé plus de 10 000 personnes à améliorer leur visibilité sur LinkedIn™ et à générer de réelles opportunités professionnelles.

J'accompagne et forme :
1. les professionnels à attirer et trouver des clients B2B sur les 5 prochaines années sans débourser un centime en publicité,
2. les professionnels à métamorphoser leur profil LinkedIn™ pour qu'il convertisse les visiteurs en prospects,
3. les professionnels à trouver l'emploi de leur rêve.

Enfin, nous vous aidons à vous libérer de 97% du temps de prospection commerciale BtoB grâce à la prospection commerciale externalisée. Et ce, avec une Triple Garantie 100% Résultats.

Voici nos formations LinkedIn™ et nos services de prospection & marketing BtoB.

Si vous découvrez ce site pour la première fois, suivez notre formation LinkedIn gratuite.

Bonne lecture !

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :